«Le phénomène d’Alexandre Korotko c’est un des événements les plus incroyables de la poésie russe. Il occupe un lieu particulier parmi les élites artistiques et spirituelles pas seulement des pays et des cultures auxquels il appartient: russes, juifs, ukrainiens, mais sa voix sonne dans plusieurs autres pays. Ses œuvres est un système humaniste particulier, où l’ensemble de la philosophie, de la religion, de la musique, de l’art, du théâtre, en basant sur le fondement poétique, présente une architecture subtile des valeurs spirituelles et idéologiques ». 

Alexandre Korotko est un poète-philosophe, son oeuvre s’adresse à l’élite intellectuelle. On retrouve dans ses textes les échos du Siècle d’argent russe, les traditions de la poésie classique, ainsi que le modernisme bien accusé. Sa réflexion poétique revêt une forme très originale sans analogies littéraires. C’est un poète de l’époque du post-modernisme, qui représente la poésie d’avant-garde des temps nouveaux.

« Oficiellement » Alexandre Korotko entre sur la scène littéraire dans la deuxième moitié des années 1980 avec ses premières publications dans le journal « Litératournaïa gazeta ». Son premier recueil de poèmes a vu le jour dans la maison d’édition « Molod » en 1989. Maintenant il est l’auteur d’une trentaine de livres – oeuvres poétiques et celles en prose – ses textes font partie des anthologies, des almanachs, des revues littéraires. Ces vers ont été traduits en hébreu, en anglais, en français, en allemand, en polonais, en grec et en ukrainien. Il est membre de l’Union des écrivains d’Israël, de l’Académie Européenne des sciences, des arts et des lettres, lauréat du prix littéraire de l’Académie Mihai Eminescu (Roumanie, 2017), lauréat du Grand prix littéraire « L’amour de la liberté » (Paris, 2017).

Son oeuvre poétique inclut les vers à une ligne, à une strophe, et des oeuvres longues. Les poèmes « Abraham et Isaac », « Venise », « Paris », « Admirée par le soleil », « A la rencontre de l’aube », « Bakhtchissaraї », « Jérusalem », grands cycles de poésie paraissent au cours des années différentes. En 2008-2009 la poésie de Korotko est représentée à grande échelle dans le projet commun de la Fondation « Ukraine inconnue » et de la maison d’édition kievienne « Fakt » sous forme de quatre publications, dont deux s’accompagnent des albums CD, notamment : le livre de poèmes lyriques « Chansons silencieuses » préfacé par l’auteur et l’album audio des vers interprétés par Sergeї Yourski, acteur, metteur en scène et homme de lettres.

A l’époque où les personnes aspirant à écouter les oeuvres poétiques se comptaient par milliers, la poésie d’Alexandre Korotko résonnait souvent sur la scène. Le dernier projet à grande échelle « La soirée poétique pour deux » inauguré par Pavlo Zagrébelny, écrivain ukrainien de renom, où ont pris part la poétesse Balla Akhmadoulina et le poète d’Alexandre Korotko, a eu lieu en 2000 à Kiev en terminant l’époque de « grands auditoires ».

 

Livres
Une Fenêtre. Kyiv, Molod, 1989
Le puits nocturne. Kyiv, 1996
Le quotidien de la raison. Kyiv, Adef-Oukraïina, 1996
Les applaudissements des mains mortes. Kyiv, 1998
Les rêves incolores(en ukrainien). Simferopol, Tavriïa, 2000
A la rencontre de l’aube . Simferopol, Tavriïa, 2003
La fourmilière du silence. Kyiv, Adef-Oukraïina, 2005
Des deux côtés de l’amour. Kyiv, Akademia, 2005
Enfant lunaire. Simferopol, Tavriïa, 2005
Abraham et Isaac. Simferopol, Tavriïa, 2007
Nous sommes les étoiles de David. Simferopol, Tavriïa, 2007
Les « Afigismes ». Simferopol, Tavriïa, 2007
Abraham et Itshak. Jérusalem, Philobiblon, 2008
De A à Z-figismes. Kyiv, Fakt, 2008
Abraham et Isaac. Kyiv, Fakt, 2008
Je n’ai pas vécu sur cette terre. Kyiv, Fakt, 2009
Chansons silencieuses. Kyiv, Fakt, 2009
Abraham et Itshak. Simferopol, Tavriïa, 2010
Abraham et Itshak. Jérusalemn Philobiblon, 2012
Il y a des oiseaux des adieux de l’amour. New-York, Liberty, 2013
Le futur est revenu dans le passé. Kyiv, Summit-Knyga, 2016
Le futur est revenu dans le passé (en ukrainien). Kyiv, Summit-Knyga, 2016
L’intervention du soleil. Kyiv, Summit-Knyga, 2017
Garçon de lune. Kyiv, Summit-Knyga, 2017
La grenouille rouge. Paris, L’Harmattan, 2018
Garçon de lune. Kyiv, Druhé Dyhannia, 2018
La poétique. Kyiv, Summit-Knyga, 2018
Béra et le concombre. Kyiv, Summit-Knyga, 2018

Le patriarche de la littérature ukrainienne Pavlo Zagrébelny a ainsi caractérisé la poésie d’ d’Alexandre Korotko : « Ses vers ne sont pas destinés à la lecture à haute voix, il faut les contempler, les absorber du regard...Ces vers permettent d’oublier l’agitation mesquine du quotidien pour se retrouver dans cette grande solitude où nous restons les hommes dans le plus noble sens du mot ».

Vitali Malakhov, lauréat du prix National Chevtchenko, artiste national, a mis en scène en 2001 au « Theâtre de Podol », un théâtre d’avant-garde, le spectacle « Le quartier des divinités célestes » qui a tenu la scène pendant quelques années et plus tard a été repris par le Théâtre national de drame Ivan Franko. La pièce « Abraham et Isaac » a été écrite et publiée en Israël. Ses vers mis en musique par des compositeurs de renom sont entrés dans le répertoire des chanteurs célèbres.

La période de 2014 à 2017 a surtout été fructueuse. Alexandre Korotko a travaillé avec succès dans différents genres de la poésie et de la prose, il a donné quelques interview-fleuves pour la presse écrite, pour la télé et la radio. Ses oeuvres dans l’interprétation de l’auteur ont été enregistrées et figurent sur son portail You Tube. Ses récitals ont attiré le public à Kiev, à Odessa, à Vinnitsa. Entre-temps six livres signés sortis de sa plume ont vu le jour. Fin 2017 la maison d’édition parisienne « L’Harmattan » a publié son livre « La grenouille rouge » traduit en français par Dmytro Tchystiak et Nicole Laurent-Catrice.

Profils de l’auteur sur les sites et portails:

Blog d’auteur

facebook

YouTube.com